carpe

Une pêche prévue pour sauver les carpes

Programmé pour le 19 novembre à cause de la mort de 2 grosses carpes, l’intervention a été ajournée parce qu’il était nécessaire d’organiser une pêche sauvetage dans l’écluse de Guillermin. L’opération a commencé par l’installation de 2 filets, dont un en barrière en dessous du pont de Saint-Roch et un autre en senne piège sur la partie de l’île de la Cybèle. La pêche sauvetage a été supervisée par 3 spécialistes de la ‘Fédération de pêche’, 2 techniciens de VNF et 10 bénévoles de l’AAPPMA Lauragais.

 

Une pêche fructueuse

Puisque le rabattage vers la senne piège n’était pas opérationnel et que le martin-pêcheur électrique n’avait pas assez de puissance pour supporter les poissons, l’intervention a été réalisée entre les 2 filets rapprochés avec d’énormes épuisettes. Elle a permis de capturer une centaine de carpes dont plusieurs pesaient 20 kg, plus de 30 sandres avec 2 spécimens de plus de 1 m, un black-bass de 40 cm et un brochet de 80 cm.

Par la suite, les poissons capturés ont été remis dans l’eau depuis l’écluse de la Planque, sauf quelques sandres qui devaient être évacués d’urgence sur le Bief de Gay. Après l’intervention, plusieurs carpes qui s’étaient réfugiées en dessous des bateaux du Boat ont envahi de nouveau les eaux. Cela annonce une autre intervention au cas où le temps ne s’améliorerait pas. Effectivement, avec le faible niveau d’eau, même une petite pollution pourrait provoquer la mort de beaucoup de poissons retenus par les poches d’eau.

Sur les 2 sites de réintroduction, les autorités ont affiché des arrêtés préfectoraux indiquant le faible niveau de l’eau. Ainsi, il est strictement interdit de pêcher sur les lieux. D’autres interventions sont envisagées avant de remettre les poissons dans l’eau : nettoyage des frayères au niveau de l’île de la Cybèle, retrait des encombrants dans le grand bassin…