La pêche jeune

La pêche : une pratique qui suscite l’engouement des jeunes

Les jeunes ne sont pas tous obsédés par les jeux vidéo et la technologie puisque depuis quelques années, certains d’entre eux se tournent plus vers les activités en extérieur comme la pêche. Un penchant auquel l’école de pêche de l’AAPPMA de Parthenay, Gourgé, Le Tallud, Secondigny et Gâtine n’est pas étrangère.

‘La Gâtinaise’, un nouveau genre d’atelier de pêche

Chaque année, cet ‘atelier de pêche’ a le privilège d’accueillir une douzaine d’élèves (surtout des enfants) venus pour apprendre les secrets de la pêche. L’école est ouverte depuis bientôt 15 ans et selon Patrick Machet, un responsable de l’établissement, elle a même été la première dans son genre à travers tout le département.

Théorie en première partie du programme

Les jeunes ont droit à six séances de cours qui se déroulent du mois de février au mois de mars. Les deux premières séances sont réservées aux cours théoriques durant lesquels les apprentis pêcheurs apprennent le règlement, les différents types de rivières et d’eau, la faune et la flore aquatique et bien sûr, les mesures à prendre ainsi que les gestes à adopter pour respecter et l’environnement et les poissons. Si le temps le leur permet, mentors et apprentis sortent pour apprendre à lancer un moulinet.

Cours pratique en quatre séances

Pour les quatre séances restantes, les apprentis ont droit à de la pratique. Pour ce faire, ils vont à Saint-Pardoux, avec leurs mentors pour pêcher dans l’étang de l’AAPPMA de Parthenay. De cette façon, les jeunes pêcheurs découvrent les joies et les astuces pour attraper les poissons (30 kg de truites ont été introduits dans l’étang). Leurs coachs leur fournissent ensuite conseils, pharmacie en ligne encouragements et accompagnements.

Des techniciens pour former les jeunes pêcheurs

Afin de donner une pédagogie complète sur la pêche aux élèves, la fédération met à la disposition de l’école des techniciens spécialisés dans cette activité.

Soulignons que même si les cours ne durent que quelques mois par an, les élèves peuvent les suivre pour trois années successives afin de passer d’un niveau à l’autre. Pour récompenser les plus doués d’entre eux, les coachs leur promettent une journée entière de pêche aux leurres au lac de la Touche-Poupard ou du Cébron. Il faudra néanmoins attendre le mois d’octobre pour profiter de cette aubaine.